Karimouche

Elle passe d’une vie à l’autre entre deux riffs. Silhouette féline des faubourgs hexagonaux. Boule de feu des cafés concerts. C’est à sa voix qu’on reconnaît Carima Amarouche. Une voix chaude, frondeuse, qui bouscule nos certitudes sur des beats hypnotiques. Impossible de lui assigner une origine, une adresse, un emploi ou même une humeur. D’où vient-elle ? La portée universelle de sa musique rend la question vaine.
Son troisième opus, Folies Berbères, en témoigne : si l’influence orientale est résolument assumée, elle ne bouscule pas moins les frontières établies. Dans ce nouvel opus, Karimouche , comme à son habitude, conjugue poésie, chronique sociale et sens de la dérision.